• SCEAU ET CONTRESCEAU DE GEOFFROY V DE CHÂTEAUBRIANT, 1247

    L’un des plus beaux documents de l’ouvrage « Châteaubriant au Moyen Âge ».

  • Châteaubriant, rue de Couéré, deux maisons datant de la Renaissance.

    À droite, la Maison de l’Ange ; à gauche, un logis. Leur premier étage en encorbellement présente des décors de parements en pan de bois (damier, croix de Saint-André, chevrons).

  • L’abbaye cistercienne de Melleray

    L’abbaye est fondée en 1145. Aux 17e et 18e siècles, un formidable effort de restauration et de construction transforme l’abbaye. Melleray devient au 19e siècle un grand centre spirituel et un domaine agricole pionnier dans l’Ouest (voir livre : Melleray).

  • FORGE URBAINE VERS 1500

    L’outillage est réduit à une cheminée, une enclume, des tenailles et un marteau. Document de l’ouvrage « Châteaubriant au Moyen Âge ».

  • La Maison Huard à Châteaubriant

    Berceau de l’entreprise Huard de 1869 à 1907, restaurée en 2007-2008, elle abrite un espace muséographique et de mémoire organisé et renouvelé par l’Association Huard Burzudus, partenaire de l’Hippac (voir livre : Huard. 1863-1987).

  • Le moulin du Petit Châtelier, à Erbray, vers 1870

    C’est le dernier moulin sur pivot construit au Pays de Châteaubriant en 1861-1862. Aquarelle de Gary Harmer d’après divers dessins (voir livre : Les Moulins au Pays de Châteaubriant. Près de 1000 ans d’histoire).

17 mars 2016.Christian Bouvet : « Châteaubriant - Histoire et patrimoine »

L’auteur insiste d’abord sur le double objectif de l’ouvrage. D’une part, ce livre présente et explique très simplement, avec de courtes présentations et beaucoup de commentaires de superbes images, le patrimoine historique de Châteaubriant, c’est-à-dire les principaux lieux et bâtiments qui constituent « le trésor patrimonial » de la cité. D’autre part, cet ouvrage s’adresse aux visiteurs et aux touristes, mais aussi aux Castelbriantais eux-mêmes qui apprendront beaucoup sur leur ville.

Ensuite, Christian Bouvet commente une bonne partie des clichés qui se trouvent dans l’ouvrage. Il accorde une attention particulière à l’église Saint-Jean Baptiste de Béré, un « trésor » fort méconnu selon lui. Ensuite, les explications concernent le château, la porte Saint-Nicolas (Neuve), les maisons médiévales et Renaissance, mais aussi les apports du XIXe siècle : halle-mairie, Marché couvert Jeanne d’Arc, église Saint-Nicolas, hôtel Masseron, Maison Huard..., le site de La Sablière – Carrière des Fusillés, classé Monument historique. Enfin, Christian Bouvet invite à la flânerie dans les rues où l’on découvre de belles surprises…

Un très beau petit livre de 40 pages qui rendra de fiers services à beaucoup de monde, à commencer par les membres de l’HIPPAC.

 

 

 

 

Joomla Template by Joomla51.com