• SCEAU ET CONTRESCEAU DE GEOFFROY V DE CHÂTEAUBRIANT, 1247

    L’un des plus beaux documents de l’ouvrage « Châteaubriant au Moyen Âge ».

  • Châteaubriant, rue de Couéré, deux maisons datant de la Renaissance.

    À droite, la Maison de l’Ange ; à gauche, un logis. Leur premier étage en encorbellement présente des décors de parements en pan de bois (damier, croix de Saint-André, chevrons).

  • L’abbaye cistercienne de Melleray

    L’abbaye est fondée en 1145. Aux 17e et 18e siècles, un formidable effort de restauration et de construction transforme l’abbaye. Melleray devient au 19e siècle un grand centre spirituel et un domaine agricole pionnier dans l’Ouest (voir livre : Melleray).

  • FORGE URBAINE VERS 1500

    L’outillage est réduit à une cheminée, une enclume, des tenailles et un marteau. Document de l’ouvrage « Châteaubriant au Moyen Âge ».

  • La Maison Huard à Châteaubriant

    Berceau de l’entreprise Huard de 1869 à 1907, restaurée en 2007-2008, elle abrite un espace muséographique et de mémoire organisé et renouvelé par l’Association Huard Burzudus, partenaire de l’Hippac (voir livre : Huard. 1863-1987).

  • Le moulin du Petit Châtelier, à Erbray, vers 1870

    C’est le dernier moulin sur pivot construit au Pays de Châteaubriant en 1861-1862. Aquarelle de Gary Harmer d’après divers dessins (voir livre : Les Moulins au Pays de Châteaubriant. Près de 1000 ans d’histoire).

18 juin 2018. Visite du grand logis et du donjon du château de Châteaubriant

 

Julien Martineau, médiateur du patrimoine, notre guide habituel, explique le thème de la visite :

voir et comprendre le donjon et le grand logis du château de Châteaubriant à la lumière des récentes fouilles archéologiques et des remarquables restaurations. Voilà une passionnante plongée dans l’histoire et l’archéologie de cette partie médiévale profondément transformée à la fin du 15e siècle et au début du 16e siècle par François de Laval et son fils Jean. 

  

 

Notre guide insiste sur les transformations des bâtiments médiévaux pour en faire une belle demeure, largement ouverte à l’art de vivre du début du 16e siècle et de la première Renaissance. 

Cette visite est à mettre en relation avec l’étude du « premier château Renaissance » de l’ouvrage « Châteaubriant de la Renaissance à la Révolution ».

Julien Martineau sait nuancer ses propos toujours très clairs, précis, et la visite est passionnante.

 

 

 

 

 

 

Joomla Template by Joomla51.com